En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Luis Fernandez

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Oviedo 1900  – Paris 1973).

L'œuvre de Fernandez est marquée par le milieu des surréalistes, qu'il rencontre à Paris en 1924. Avant 1945, son œuvre passe par l'Abstraction géométrique et le Surréalisme ; par la suite elle est influencée par Picasso. Fernandez rencontre Breton, Eluard, Char et se lie avec des artistes aussi différents que Mondrian, Picasso, Pevsner, Arp, Giacometti, Brancusi.

Dessinateur, sculpteur et peintre, Fernandez s'intéresse particulièrement aux maîtres anciens du xvie et du xviie s., dont il s'inspire pour réaliser des œuvres que le critique Christian Zervos qualifiera de postcubistes. Les natures mortes, les paysages et les portraits, empreints de gravité, caractérisent l'œuvre de Fernandez : Crânes (1964), Portrait du résistant (1944), Paysage bordelais (1948). De telles œuvres renouvellent une tradition classique de la peinture espagnole. Un peintre comme Victor Brauner, un poète comme Char, auteurs de textes sur la peinture de l'artiste, n'y sont pas demeurés insensibles.

Les œuvres de Luis Fernandez sont présentes dans les collections du Fonds national d'Art contemporain de Paris, du musée d'Art moderne de Saint-Étienne et dans de nombreuses collections particulières (De Ménil, Houston).