En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Franz de Paula Ferg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur autrichien (Vienne 1689  – Londres  1740).

Il reçut sa première formation de son père Adam Pancraz, puis fut l'élève de Georg A. Wasshuber à Wiener Neustadt et des paysagistes Hans Graf et Joseph Orient à Vienne, mais étudia aussi d'après Callot et Clerc. Il quitta Vienne en 1718 pour Bamberg en Franconie, puis, avec A. Thiele, il se rendit à Leipzig et à Dresde et peignit avec lui des paysages. Après un séjour en Basse-Saxe (Brunswick, Salzdahlum, Hambourg [ ?]), il partit peu après 1720 à Londres, où il serait mort en 1740 dans la misère. Ferg peignit des marines et des paysages peuplés de nombreux personnages, mais aussi de vraies scènes de genre à la manière de Van Ostade (Jour de marché, Hambourg, Kunsthalle). Ses paysages très détaillés, exécutés avec soin, restent dans le goût des Hollandais du xviie s., alors que ses personnages pleins de vivacité et d'esprit évoquent la France (les Quatre Saisons, Brunswick, Herzog Anton Ulrich-Museum). On lui doit aussi une suite très rare d'eaux-fortes représentant des paysans dans des paysages, sous le titre Capricci Fatti per F. F. (Londres, 1726). À la fin de sa vie, il réduisit le nombre de ses personnages et simplifia ses compositions au profit de la lumière et de l'atmosphère.