En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Fearnley

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre norvégien (Halden 1802  – Munich 1842).

Il se forma en 1819 à l'École royale de dessin d'Oslo puis à l'Académie des beaux-arts de Copenhague (1821-1823), et à celle de Stockholm dans l'atelier de Fahlcrantz (1823-1827). Il fut ensuite à Dresde (1828-1830) l'élève de J. C. Dahl et s'initia à l'art de Caspar David Friedrich. À la suite de séjours à Munich, où il se lia d'amitié avec Morgenstern (1830-1832), et en Italie, où il fréquenta le cercle de Thorvaldsen (1833-1835), il perfectionna dans l'esprit de Dahl son talent de paysagiste romantique en communion avec la nature, dans de grandes compositions souvent spectaculaires (le Torrent de Labro, 1837, Oslo, Ng). Ses petites toiles et ses esquisses réalisées en Italie sont les plus finement colorées de son œuvre (la Terrasse des chênes, 1834). Fearnley séjourna en Angleterre (1836-1838) et fut le premier peintre norvégien à connaître la peinture de Turner et de Constable. C'est au cours de son voyage en Suisse (1836) et en Norvège (1839) qu'il conçut des œuvres majeures telles que le Glacier de Grindelwald (1838, id.), le Bouleau de Slinde (1839, id.).