En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Federico Faruffini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Sesto San Giovanni, Lombardie, 1831  – Pérouse 1869).

Il étudie à Pavie avec Trécourt, à Venise et à Milan avec Grigoletti et Bertini. Mais c'est surtout grâce à son amitié avec Giovanni Carnovali qu'il enrichit sa palette. Sa production est principalement consacrée à des sujets historiques, pseudo-historiques ou religieux, très rarement modernes (la Prière de saint Dominique, peinte pour la chartreuse de Pavie ; la Gondole du Titien, 1861, Milan, G. A. M. ; la Lectrice, 1864, Brera ; le Sacrifice de la Vierge du Nil, 1865, Rome, G. A. M. ; Borgia écoutant Machiavel, primé à Paris en 1867, Pavie, Gal. Malaspina). Le goût des recherches luministes qui ont marqué son œuvre (et particulièrement ses esquisses) a fait considérer sa manière comme une sorte de trait d'union entre la recherche picturale pure de Carnovali et la manière des " scapigliati " (bohèmes) milanais, surtout de son condisciple Tranquillo Cremona.