En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ulrich Erben

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Düsseldorf 1940).

Des études à l'Académie de Hambourg (dessins), à Urbino (techniques graphiques), à Venise (fresques, peinture), à Munich et à Berlin mènent l'artiste, après un travail changeant sur le paysage et la ville, à une œuvre se concentrant sur la matière picturale à travers des tableaux présentant des formes et des couleurs de plus en plus réduites, dans la lignée de la peinture concrète. Ses œuvres, à partir de 1968, montrent des rectangles de couleur blanche superposés sur des fonds blancs (exposition galerie m à Bochum, 1971). Á partir de 1977, Erben entreprend un travail sur le collage, juxtaposant des parallélépipèdes de textures diverses, souvent en papier gaufré, de couleurs sobres (Be'er Sheva I, 1978). En 1978, il poursuit dans la série des " Extérieurs " ses recherches sur l'interpénétration des formes, en accentuant l'importance de la pointe du triangle (Extérieur [rouge], 1978) et en jouant sur les traces de la brosse. Il est nommé en 1980 professeur à l'Académie de Düsseldorf. De grandes formes colorées envahissent l'espace de sa peinture (Birten, grand extérieur VI, 1981), le coup de brosse prenant une valeur réellement constitutive de la forme sur le plan (Trio. Bleu dans bleu, 1983) grâce à un répertoire coloré beaucoup plus varié. Son œuvre a fait l'objet d'expositions aux Kunsthallen de Kiel en 1981 et de Mannheim en 1984.