En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lambert Doomer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Amsterdam 1624  – id.  1700).

Il fut l'élève de Rembrandt v. 1642 mais le style de ce dernier, curieusement, ne l'influença pas. De 1644 à 1646, il voyagea en Allemagne, puis en France avec le peintre Willem Schellinks et alla voir deux de ses frères, installés à Nantes : c'est de cette époque que datent la Vue du Pont-Neuf à Angers (Louvre), l'Auberge près de Nantes (Rijksmuseum) et une passionnante suite de dessins d'un très vif intérêt topographique représentant surtout les bords de Loire (bons exemples à Paris, Petit Palais). ll alla également en Suisse, d'où il rapporta des paysages dessinés. De 1669 à 1693 ou 1695, il résida à Alkmaar, où il fit des portraits de notables dans la manière de Van der Helst (les Régentes de l'orphelinat, Alkmaar, hôtel de ville) et dont il peignit de délicieuses vues. Son style, influencé par G. Eeckhout, est d'une grande simplicité et d'un profond naturalisme. On doit encore à Doomer quelques bons dessins d'animaux (Tête de bouquetin, Rijksmuseum) et des tableaux à sujet pastoral, comme le Passage du gué de Strasbourg. Comme beaucoup d'artistes du Siècle d'or, il avait un second métier, celui de fabricant de cadres, et il fournissait nombre d'artistes amsterdamois de son temps.