En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Dobson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Londres 1610  – id. 1646).

Il fut probablement apprenti chez William Peake, libraire et marchand de tableaux vers 1626-1632. Il eut surtout comme maître Francis Cleyn, qu'il dut aider à la décoration du château de Ham après 1630. Il doit à Cleyn, et sans doute à Lomazzo, son goût pour les motifs décoratifs, symboliques et allégoriques, que l'on trouve dans ses portraits. De bonne heure, il se familiarisa avec la Renaissance et l'école vénitienne du xvie s., qu'il dut connaître par la collection de Charles Ier. À la mort de Van Dyck, en 1641, il succéda à ce dernier comme peintre officiel à la cour de Charles Ier à Oxford, pendant la guerre civile. Ses portraits sont, pour la plupart, présentés à mi-corps, tel Endymion Porter (v. 1643-1645, Londres, Tate Gal.). Ses personnages corpulents, situés au tout premier plan, sont traités dans les tons chauds de la peinture vénitienne et ne doivent rien à Van Dyck. Les accessoires sont en relation directe avec le modèle.

Il peignit aussi quelques portraits de groupes, comme l'Autoportrait avec sir Charles Cotterell et sir Balthasar Gerbier (Alnwick, coll. du duc de Northumberland). Son œuvre représente un aspect du Baroque anglais et n'a pas d'équivalent, à cette époque, sur le continent.