En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johann Georg von Dillis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Grüngiebing 1759  – Munich 1841).

Après avoir fait ses études à l'Académie de Munich, où il fut l'élève de J. J. Dorner l'Ancien, Dillis, sous l'influence des Néerlandais et des frères Franz et Ferdinand Kobell, s'oriente, à partir de 1782, vers la peinture de plein air. Il exécute des paysages, le plus souvent de petites dimensions, ébauches d'une technique légère représentant des sites de Haute-Bavière et d'Italie. Après 1806, il se consacre presque exclusivement à ses fonctions de conservateur de la pinacothèque de Munich, pour laquelle il fit acquérir la coll. Boisserée et la Madone Tempi de Raphaël. Il est le créateur, avec Morgenstern, du paysage réaliste à Munich, dont les musées et collections conservent nombre de ses œuvres (Neue Pin. Schack-Gal. ; cabinet des Estampes) ; il est représenté également dans la coll. Schäfer, à Schweinfurt). Une exposition consacrée à Dillis s'est tenue en 1991-1992 à Munich et à Dresde.