En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Deyrolle

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Nogent-sur-Marne 1911  – Toulon 1967).

Après des études à l'école d'Art et de Publicité de Paris, il réalise ses premières œuvres en 1931. Influencé d'abord par l'œuvre et les écrits de Sérusier, qu'il découvre en Bretagne (il s'était installé à Concarneau), puis, dès son retour à Paris en 1942, par les tableaux de Braque, qui lui font percevoir les possibilités de l'abstraction, il est confirmé dans cette voie par Cesar Domela, qu'il rencontre en 1943, ainsi que par Magnelli. Après la guerre, il se joint aux jeunes peintres abstraits de la gal. Denise René (Paris) et partage avec Dewasne le premier prix Kandinsky en 1946. Ayant d'abord dégagé des aspects du monde extérieur les rythmes plastiques qui les synthétisent, Deyrolle a su constamment préserver les ressources d'une sensibilité éveillée au contact de la nature. Ainsi, le respect des lois d'harmonie et d'équilibre, dont il avait reconnu la nécessité, n'a jamais contraint ni sa liberté d'invention dans l'agencement des formes pour la création d'un espace mouvant, ni sa sensualité picturale dans l'animation de la matière par le jeu subtil de la touche. De nombreuses expositions à Paris et dans les principaux centres artistiques européens ont imposé sa personnalité parmi les meilleurs peintres abstraits de sa génération. Il a été invité à la Biennale de Venise en 1960 et à celles de São Paulo en 1957 et en 1961. Il a été professeur en 1953 à l'académie Montmartre, dirigée par Fernand Léger, puis à l'académie de Munich depuis 1959. En 1966, un an avant sa mort, la gal. Denise René a accompagné la présentation de ses peintures récentes d'une petite rétrospective de son œuvre depuis 1947. En 1968, une importante exposition lui est consacrée au musée municipal de Saint-Paul-de-Vence et, en 1975, au M. N. A. M. de Paris. Deyrolle est représenté à Paris (M. N. A. M.), au Guggenheim Museum de New York, au musée d'Art moderne d'Oslo.