En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arthur Devis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Preston 1710/1711  – Brighton 1787).

Il travaille d'abord avec Peter Tillemans, paysagiste de vastes panoramas. Sa première œuvre connue, datée de 1736, imite Pannini. Établi à Londres v. 1742, il devint le peintre accompli de Conversation Pieces et de petits portraits. De 1742 à 1764, il continue à exploiter ce genre, prenant surtout ses modèles dans les classes moyennes, devenues prospères en Angleterre au milieu du xviiie s. En 1764, il est supplanté par Zoffany dans la faveur du public et passe les années suivantes à expérimenter la peinture sur verre et à restaurer des tableaux. Il expose en 1761 à la Free Society of Artists (Société libre des artistes), dont il devient membre en 1763 et président en 1768, année de la fondation de la Royal Academy.

Son style évolue peu. Il représente toujours ses personnages comme des poupées aux attitudes affectées, qui semblent fiers de posséder la maison ou les biens qui apparaissent à l'arrière-plan de la plupart de ses Conversation Pieces : Edward Rookes et sa famille (Buchanan, Northamptonshire, coll. part.), la Famille James (1751, Londres, Tate Gal.), Portrait de dame dans un parc (v. 1751, id.). Les toiles de petit format de ce peintre dépourvu d'intention critique connurent un réel succès auprès des membres de la bourgeoisie de son temps, ses œuvres convenant parfaitement aux pièces de dimensions relativement réduites.