En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fortunato Depero

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Fondo, Trento, 1892  – Rovereto 1960).

Après ses débuts à Rome en 1907, marqués par le Réalisme et le Symbolisme, il fait en 1914 la connaissance des futuristes et a l'occasion de collaborer avec Balla. Il participe alors aux manisfestations du groupe futuriste. Parti des exemples de Balla et fortement influencé par Boccioni (dessins de 1913 à 1915), il va ensuite s'attacher à mettre en évidence l'importance des éléments mécaniques par une transposition systématique du corps humain en marionnette. Après sa première exposition personnelle (Rome, 1916), Serge de Diaghilev le charge de la réalisation de plusieurs décors et costumes pour ses Ballets russes (le Chant du rossignol, le Jardin zoologique). Il applique alors au théâtre les principes esthétiques du Futurisme en créant le premier " décor plastique ". La décoration théâtrale absorbe une grande partie de son activité, qui, outre la peinture et la sculpture, s'étend à une vaste production graphique (affiches et art publicitaire) et décorative (mobilier, étoffes, jouets mécaniques), ainsi que poétique : il publie par exemple le célèbre livre relié avec des boulons Depero futurista (Dinamo Azari, 1927) qui se situe dans la suite de ses activités mots-libristes. En collaboration avec l'écrivain Gilbert Clavel, il organise les Ballets plastiques (1918), réalisant décors et marionnettes, dont les évolutions étaient réglées sur des musiques de Malipiero et de Casella. Il déploya également une grande activité littéraire, publiant en particulier plusieurs manifestes (Ricostruzione futurista dell'universo, 1915 ; Motorumorismo plastico, 1915 ; Pittura e plastica nucleari, 1950). En 1929, il a signé le Manifeste de l'aéropeinture. Il a exposé à plusieurs reprises en Italie et à New York, où il séjourna de 1928 à 1930 et en 1947. Une exposition Depero a été présentée (Paris, pavillon des Arts) en 1996.