En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Stefano Della Bella

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Dessinateur et graveur italien (Florence 1610  – id.  1664).

Fervent admirateur de Jacques Callot, il se forma à l'école des décorateurs-scénographes de la cour des Médicis, que ce dernier avait fréquentée. À Rome de 1633 à 1637, il rencontra Gian Battista Castiglione, qui eut une influence décisive sur son orientation. Il atteignit rapidement une renommée européenne et, à Paris, en 1639, il produisit ses plus fameuses gravures de paysages, de vues urbaines, de motifs décoratifs, d'études de têtes. L'expérience romaine l'avait initié au style baroque et l'incitait à rechercher des effets pittoresques ; c'est dans ces dispositions qu'il rencontra Rembrandt à Amsterdam en 1647. De retour à Florence en 1650, où il se fixa définitivement, il fut l'artiste favori de la cour des Médicis. On conserve un grand nombre de ses dessins ; les séries conservées à Windsor Castle, au Louvre et aux Offices sont particulièrement importantes.