En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ad Dekkers

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Nieuwpoort 1938  – Gorinchem 1974).

Ad Dekkers étudie à l'Académie des beaux-arts de Rotterdam de 1954 à 1958. De 1960 à 1963, il enseigne à l'École technique de Culemberg. En 1960, il commence à peindre des œuvres marquées par le PostCubisme. Il crée ses premiers reliefs en 1960-61 sous l'influence du Néo-Plasticisme de Mondrian et du Britannique Ben Nicholson, orienté lui même dans sa recherche esthétique par la rencontre de Mondrian. Il pratique alors une manière très proche de celle de Jean Gorin, qui expose en 1930 avec le groupe Cercle et carré à Paris, ou encore des premières œuvres de Joost Baljeu dans leur structure et leur emploi des contrastes de formes. En 1965, il a sa première exposition à la gal. Swart, à Amsterdam, année où il exécute ses premiers travaux, qui relèvent d'une démarche systématique : chaque élément de la surface et chaque partie de la composition sont en effet justifiés. Ad Dekkers réalise de nombreux reliefs totalement blancs en utilisant des plans superposés et plus volontiers en incisant des lignes en creux dans la surface blanche. Ce champ vide ponctué de quelques signes linéaires est seulement animé par la lumière, qui joue sur les arêtes. Son évolution personnelle, qui va le porter à utiliser le moins de formes possibles, le fera aboutir à une formulation proche du Minimal Art. Ad Dekkers a eu de nombreuses expositions personnelles, au Stedelijk Museum d'Amsterdam en 1968, au Gemeentemuseum de La Haye en 1972 ; celle du Stedelijk Van Abbemuseum d'Eindhoven en 1974 sera posthume, l'artiste s'étant suicidé. En 1982, une exposition rétrospective de son œuvre a été organisée à Amsterdam au Stedelijk Museum, puis à la Kunsthalle de Baden-Baden ainsi qu'à la Maison de la culture de Chalon-sur-Saône. Ad Dekkers est bien représenté dans les musées néerlandais et allemands ainsi qu'au M. O. M. A. de New York et au musée de Grenoble.