En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Horia Damian

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et sculpteur roumain (Bucarest 1922).

Fixé à Paris en 1946, il fréquente les ateliers d'André Lhote et de Fernand Léger et rencontre Herbin, qui lui fait découvrir le Néo-Plasticisme. Il élabore alors un système de structuration rythmique fondé sur la répétition de petits éléments géométriques et expose dès 1951 à la gal. Arnaud et au Salon des réalités nouvelles. Il devait ensuite évoluer vers l'Informel et les recherches de matière, accentuant l'expression chromatique et animant par une ponctuation fourmillante de somptueuses compositions hiératiques. Le développement du relief l'a amené depuis 1964-65 à une simplification formelle dans une suite de constructions pyramidales. Damian a donné naissance à un style original, au carrefour d'une abstraction où dominent, dans les années 60, le geste et la matière, conjuguée à une démarche proche des artistes minimalistes. Depuis 1956, il a fait plusieurs expositions à la gal. Staedler de Paris. Le Guggenheim Museum a présenté en 1976 une série de projets pour de gigantesques sculptures ou monuments recouverts de minuscules sphères bleu ciel (la Piscine, 1975, Paris, M. N. A. M.). D'importantes expositions lui ont été consacrées (Aix-la-Chapelle, 1974 ; New York, Guggenheim Museum, 1976 ; Paris, M. N. A. M., 1980).