En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Richard Dadd

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Chatham, Kent, 1819  – Londres 1887).

Il fut élève de la Royal Academy dans les années 1830 et l'un des membres fondateurs de la Clique. Artiste à l'imagination très vive et dont on pouvait beaucoup attendre, il devint fou et assassina son père après un voyage en Grèce et au Moyen-Orient, en 1842-43. Interné en 1844 au Bethlem Hospital puis, à partir de 1864, à l'hôpital psychiatrique de Broadmoor, il continua à peindre, encouragé par les médecins qui le soignaient. Il exécuta ainsi des œuvres d'une étrange complexité et d'une minutie extrême, qui étaient pratiquement inconnues de ses contemporains et dont le précoce surréalisme enchante aujourd'hui : Obéron et Titania (1854-1858, coll. part.), The Fairy-Feller's Master Stroke (1855-1864, Londres, Tate Gal.). On lui attribue aussi d'étonnantes aquarelles, pour la plupart dans des coll. part. britanniques, dont un ensemble, exécuté entre 1853 et 1857, a pour sujet l'illustration des passions (25 pièces conservées). Une exposition rétrospective tenue à Londres en 1974 (Tate Gal.) a fait le point des connaissances sur l'artiste.