En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dadamaino

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Milan 1935-id. 2004).

Après quelques essais de peinture abstraite dès 1956, elle commence sa série Volume (1957-1959), qui se ressent de l'influence de Lucio Fontana : ses toiles monochromes sont percées de trous circulaires plus ou moins larges, régulièrement disposés ou de formes ovales irrégulières et qui laissent apparaître le mur. Ses Volumes (ainsi paradoxalement désignés) marquent l'intérêt de l'artiste pour les problèmes d'espace et de facture et témoignent aussi de son refus de toute une tradition picturale qui l'apparente aux préoccupations du groupe Zéro néerlandais et qui l'a immédiatement rapprochée de la galerie Azimuth, de Piero Manzoni et d'Enrico Castellani. À partir de 1960, elle réalise des œuvres (Volume ...) qui sont constituées de films plastiques tendus sur un châssis, superposés et percés de trous circulaires régulièrement disposés (Volume a moduli Sfasati, 1960, musée de Grenoble). Le léger décalage de ces deux surfaces provoque un effet de vibration optique et de sfumato. À partir de ce moment, elle va participer aux manifestations de la Nouvelle Tendance, organisée par Matko Mestrovic à Zagreb à partir de 1961 et va faire partie du courant de l'art cinétique. À partir de 1966, elle va entreprendre des recherches systématiques sur la couleur et, en 1986, elle a commencé une série d'œuvres intitulée Constellations qui la rapproche de la dernière période de Georges Vantongerloo. Les œuvres de Dadamaino sont conservées dans de nombreuses collections et tout particulièrement à la Fondation pour l'art concret de Reutlingen, en Allemagne.