En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Luis Cuevas

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste mexicain (Mexico 1934).

Autodidacte, Cuevas prend position dès 1953, dans un article intitulé " La cortina del nopal ", contre les thèses nationales et sociales du muralisme, prônant un art figuratif critique mais issu d'une expérience individuelle du monde : dans cette même optique, il fonde en 1960 le groupe Nueva Presencia. Dessinateur et graveur, Cuevas porte, à travers Blake, Buñuel, Frankenstein ou Sade, un regard aigu sur la face cachée de l'humanité : peuplés de prostituées, de criminels, d'aliénés et de monstres, ses dessins cruels veulent rappeler Bruegel, mais ne sont pas sans évoquer Grosz (Malformations congénitales ; Croquis d'après un cadavre). Cuevas, qui vit entre New York, Paris et Mexico, a bénéficié d'une reconnaissance précoce ; en 1954, la première monographie qui lui soit consacrée est publiée par Jean Cassou et Philippe Soupault. Le M. A. M. de la Ville de Paris a organisé une rétrospective en 1976, le M. O. M. A. of Latin America de Washington en 1980. Par ailleurs, un musée José Luis Cuevas a été inauguré en 1992 à Mexico.