En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Manuel de la Cruz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Madrid 1750  – id. 1792).

Madrilène, neveu de Ramón de la Cruz, auteur dramatique notamment des Saynètes sur la vie madrilène, il étudia à l'Académie de San Fernando dont il devint académicien en 1789. À l'instar de son oncle, la vie contemporaine l'a beaucoup inspiré : la plus connue de ses scènes populaires est La Plaza de la Cebada (Madrid, Musée municipal). Dans ce domaine du " costumbrismo ", son apport le plus important est l'ensemble de dessins (Madrid, B. N., Musée municipal), gravés par son oncle Juan de la Cruz Cano pour la Colección de Trajes de España, costumes d'Espagne (1777-78). Comme Paret, il peignit aussi des vues de ports ; son œuvre religieuse, d'un niveau honorable, compte les saints décorant les pendentifs de la vieille cathédrale de Carthagène (1789, disparus en 1936) et sa participation en 1790 avec d'autres peintres contemporains, dont Bayeu et Goya, au décor de San Francisco el Grande à Madrid (huit scènes de la vie de saint François).