En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Crotti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français d'origine suisse (Bulle, près de Fribourg,  1878  – Paris  1958).

Formé aux Arts décoratifs de Munich (1898) et surtout à l'Académie Julian (1901-1902), Crotti subit, entre 1910 et 1912, une forte influence cubiste, puis celle de l'Orphisme (1913). Après la rencontre à New York, en 1914, de Marcel Duchamp (dont il épousera la sœur Suzanne, également peintre), il prend part au mouvement prédadaïste de New York, puis à Dada à Paris (le Clown, 1916, collage sur verre, Paris, M. A. M. de la Ville ; Virginité en déplacement, 1916, id. ; O = T +t + o..., 1918, id. ; Explicatif [Tabu], 1921, id.). Il expose à Paris, gal. Montaigne, en 1921, chez Paul Guillaume en 1923 et devient citoyen français en 1927. Un isolement croissant le conduit jusqu'à l'Abstraction, avec des combinaisons de couleurs pures qui évoquent l'éclatement du monde cosmique (la Création, 1954). On lui doit (v. 1930-31) l'invention de la technique des " gemmaux ", tableaux translucides formés de verres de couleurs juxtaposés. Jean Crotti est bien représenté dans les musées français et américains.