En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John de Critz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre anglais ( ? 1552  – Londres 1641).

Originaire des Pays-Bas, il arriva en Angleterre en 1568 ; sa vie et son œuvre restent très énigmatiques. On sait qu'il fit un voyage à l'étranger en 1580, encouragé par son protecteur sir Francis Walsingham, qu'il visita la France, Fontainebleau en particulier, et probablement l'Italie. Il fut élevé en 1603, par Jacques Ier, au grade de " Serjeant Painter " en même temps que Leonard Figer et, à partir de 1607, il partagea cet honneur avec Robert Peake. Bien qu'il n'existe aucun tableau signé, son œuvre doit avoir été important ; on lui attribue, autour des années 1580, de nombreux portraits qui se rattachent à la tradition des portraits bourgeois anversois : Sir Francis Walsingham (v. 1585, Londres, N. P. G.) ; un second groupe comprend, au début du xviie s., des effigies quelque peu stéréotypées de personnages officiels : Thomas Sackeville, 1er duc de Dorset (1601, Londres, N. P. G.), Robert Cecil, 1er duc de Salisbury (1602, id.), et différentes versions de Jacques Ier (l'une dans la coll. de l'université de Cambridge). En outre, il est l'auteur, avec Maximilian Colte, du Monument de la reine Élisabeth, à Westminster.