En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francis Cotes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Londres 1726  id. 1770).

Il étudie le pastel chez Knapton, alors que ce dernier fait des portraits pour la Dilletanti Society, et l'une de ses premières œuvres est un pastel (Portrait d'homme, 1747, musée de Leicester). Il continue à pratiquer cette technique jusqu'en 1760 env. et s'inspire de Rosalba Carriera (Portrait de son père, 1757, Londres, Royal Academy). À la même époque, on commence à le remarquer comme représentant du nouveau style du portrait, très vivant, dans la lignée de ceux de Reynolds et de Ramsay (Portrait de Paul Sandby, 1761, Londres, Tate Gal.). Une fois établi à Cavendish Square en 1763, il se consacre à la peinture à l'huile et, en 1764, devient un professionnel à la mode (Portrait d'homme, 1765, id.). Ce fut un concurrent sérieux de Reynolds et de Gainsborough ; ses prix se situaient entre les leurs. En 1767, il exécute un portrait en pied de la reine et il est nommé membre fondateur de la Royal Academy en 1768. Un exemple typique de sa manière est la Femme inconnue (1768, Londres, N. G.), où il parvient à rendre tout à la fois le charme et la vivacité, la jeunesse et la vigueur de son modèle.