En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Richard Cosway

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Miniaturiste britannique (Devonshire 1742  – Londres 1821).

Enfant prodige que l'on envoya étudier à Londres avant l'âge de douze ans, il obtint, de 1755 à 1760, plusieurs prix de dessin. Tout d'abord élève de Thomas Hudson, il fréquenta par la suite l'école de dessin de Shipley. Il entra à l'école de la Royal Academy en 1769, devint A. R. A. en 1770 et R. A. l'année suivante. En 1781, il épousa Marie Hadfield, elle-même miniaturiste, puis se rendit en 1785 à Paris, où il séjourna de nouveau en 1790-91. Vers 1786, il était miniaturiste du prince de Galles. Sa collection de dessins de maîtres anciens était réputée. Bien qu'il ait laissé quelques grandes peintures à l'huile, Cosway fut surtout miniaturiste, et le meilleur de sa production se situe entre 1790 et 1810 : John Philip Kemble (1795, Londres, V. A. M.), Sir Thomas Stepney (1787, id.), Portrait de lady (1798, id.), la Princesse Amelia (1802, id.). Bellâtre et excentrique, inconstant, il fut, pour une courte période, l'intime du prince de Galles, dont il fit le portrait ; il exécuta également celui de la célèbre Mrs Fitzherbert (coll. royales britanniques). Ses miniatures reflètent le monde de la haute société londonienne à la fin du xviiie et au début du xixe s.