En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francisco Gutierez, dit Cossio

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (San Diego de Banos, Pinar del Rio, Cuba, 1894  –Alicante 1970).

Installé avec sa famille en 1898 à Santander, il étudie à Madrid en 1914 dans l'atelier de don Ceciliopha, puis à Paris en 1923 avec Daniel Alegre, sculpteur. La même année, il expose, pour la première fois, au Salon des indépendants de Paris. Avant son retour en Espagne, en 1932, son œuvre est présenté par les gal. Boucher (1928), Bernheim, de France (1929). La peinture de Cossio est caractérisée par une grande homogénéité stylistique. Exploitant des thèmes aussi traditionnels que la nature morte, le paysage et le portrait, elle affirme une personnalité tout à fait originale, à travers notamment les marines, dont la transparence et la fluidité témoignent d'une certaine liberté d'expression. En 1950, le musée d'Art moderne de Madrid consacre à l'artiste une importante exposition personnelle. Cossio réalise en 1950-51 deux grands tableaux pour l'église des Carmélites à Madrid, dont l'iconographie religieuse, inspirée par la tradition de la peinture espagnole, rompt avec ses thèmes naturalistes. Il meurt en 1970 à Alicante. L'artiste est présent dans les collections du M.E.A.C. de Madrid.