En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bordalo Pinheiro, dit Columbano

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre portugais (Lisbonne 1857  – id. 1929).

Formé par son père, le peintre romantique Manuel Maria Bordalo Pinheiro, il montra très jeune de grandes dispositions pour le portrait et étudia à l'École des beaux-arts de Lisbonne. De son séjour à Paris (1880-1883), où il fut influencé par Carolus-Duran, ressort la scène nocturne et intimiste de Soirée chez lui (Lisbonne, M. A. C.), exposée au Salon de 1882. Rentré à Lisbonne, il adhère au Groupe du Lion, dont il réalise en 1885 l'important portrait collectif (Lisbonne, M. A. C.), d'un naturalisme saisissant. Il se consacre essentiellement au portrait, souvent fondé sur des effets de pénombre, une recherche " naturaliste " de la personnalité, et marqué par son tempérament romantique et son caractère difficile (nombreux portraits au musée d'Art contemporain de Lisbonne, dont celui du poète Antero de Quintal, 1889, Teixeira Gomez, Oliveira Martins, etc.). Il exécuta de nombreux autoportraits (1926, Florence, Gal. Pitti. Lisbonne, M. A. C.). Délicat peintre de nature morte (Nature morte, 1917, Paris, M. N. A. M.), il ne se montre guère novateur dans ses peintures religieuses ou mythologiques. Reprenant les thèmes historiques traditionnels du Portugal et le thème littéraire des Lusiades de Camoëns, il exécuta de nombreux décors (Lisbonne, Palacio do Conde de Valenças, 1888 ; Musée militaire, 1899-1904).

Professeur à l'École beaux-arts de Lisbonne (1901-1913), il devint académicien, directeur du musée d'Art contemporain de Lisbonne (1901-1927), il fut très célébré de son vivant, même si sa peinture, profondément enracinée dans le réalisme, est à l'écart des courants européens du début du siècle.