En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wengel ou Wenceslas Coebergher ou Wengel ou Wenceslas Koeberger

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et architecte flamand (Anvers 1561  – Bruxelles 1634).

Élève de Maerten de Vos en 1573, il séjourna à Paris en 1583, étudia ensuite la peinture, l'architecture et l'archéologie à Rome en 1598, puis peignit à Naples. De retour à Anvers en 1601, mentionné de nouveau à Rome en 1603, il est reçu maître à Anvers en 1604. Artiste cultivé, en lien de correspondance avec l'érudit français Peiresc, protégé par les archiducs Albert et Isabelle, il fut nommé en 1605 peintre, architecte et ingénieur de leur cour archiducale de Bruxelles. Son activité d'architecte fut considérable, alors que son œuvre peint s'arrête en 1615. Auteur de sujets religieux, il participa à Rome dès 1598 à la décoration de l'église S. Maria in Vallicella et peignit à Naples une Naissance du Christ en l'église S. Sebastiano. Wenceslas Coebergher fut un représentant notable du Maniérisme italianisant. La Mise au tombeau (1605, Bruxelles, M. R. B. A.) et le Saint Sébastien (peint pour les arbalétriers d'Anvers, auj. au musée de Nancy) se situent dans l'esprit de Maerten de Vos.