En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sigismondo Coccapani

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Florence 1583  – id. 1643).

Élève de Cigoli, dont il fut l'aide à Rome, il peignit à fresque en 1613 une lunette du cloître de S. Marco à Florence. Peu de temps après, toujours à Florence, il exécute une toile du cycle dédié à Michel-Ange à la Casa Buonarroti. Cependant, ses meilleures qualités de coloriste fleuri et vivace se révèlent dans des tableaux de chevalet, comme le Concert de bohémiens (Florence, Coll. Corsini) ou la Jeune fille endormie (musée de Budapest), auxquels on redonne aujourd'hui toute leur valeur. Dans ces peintures, Coccapani obtient des résultats assez semblables à ceux de Fetti, avec qui il a été parfois confondu et qui avait, d'ailleurs, été son condisciple à l'atelier romain de Cigoli. La décoration de la chapelle Martelli dans l'église des S. Michele e Gaetano à Florence constitue sa dernière œuvre importante (1642).