En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Cobo y Guzmán

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Jaén, Andalousie, 1666  – Cordoue 1746).

Il fut à Jaén l'élève de Sebastián Martinez, puis vint s'installer à Cordoue, où il vécut jusqu'à sa mort. Estimé de son vivant, loué par Ceàn Bermudez, mais négligé par les historiens modernes, un seul ensemble important permet d'apprécier cet artiste provincial : la Vie de saint Pierre Nolasque, partagée entre l'hôpital de la Merced à Cordoue et le musée de la ville. Par la solidité simple de la composition, par l'agrément de la couleur et le sens narratif, Cobo y Guzmán continue la meilleure tradition du xviie s. (comme dans le même temps Viladomat en Catalogne) en face du style plus international de la cour de Philippe V.