En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ennio Chiggio

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Naples 1938).

Rattaché au courant cinétique et luministe, il participe, avec Manfredo Massironi, à la fondation du groupe N (Padoue, 1959-1964). Il y développe une approche scientifique de l'art. Ses œuvres, réalisées à partir de matériaux modernes (plastiques, sérigraphies sur Plexiglas, lunettes optiques...), font appel à des phénomènes optiques de réflexion et sollicitent la participation active du spectateur. Certaines de ses réalisations sont animées par un moteur, où l'image résulte de rayons lumineux en mouvement, réfléchis à travers des prismes. S'appuyant sur des recherches théoriques développées au sein du Gruppo N, il met l'accent sur les notions d'instabilité visuelle de l'œuvre et d'interaction du public. Il écrit aussi des textes sur la musique électronique. Il participe, avec le Gruppo N, aux expositions de la Nouvelle Tendance (Zagreb), à Arte programmata en 1962 (Milan) et obtient le premier prix à la Biennale de San Marino.