En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre-Jacques Cazes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1676  – id.  1754).

Élève de R.-A. Houasse et de Bon Boullogne, il fut reçu à l'Académie en 1703, y mena une carrière officielle, fut nommé directeur en 1743 et chancelier en 1746. Il participa au concours de la galerie d'Apollon du Louvre en 1727, exécuta de grandes commandes religieuses pour diverses églises de Paris et de Versailles (Saint Pierre ressuscitant Tabithe, Paris, église Saint-Germain-des-Prés ; esquisse au Louvre) et des tableaux d'histoire qui sont un bon exemple de la tradition académique issue de Le Brun et de La Fosse. Leur style résolument classique, mais dont les ombres noires font penser à Solimena (Jésus et les docteurs, 1725, musée de Rouen), s'oppose à l'élégance aimable de ses compositions mythologiques (Toilette de Vénus, Jugement de Pâris, Potsdam, Sans-Souci ; esquisses au musée d'Auxerre) et de ses scènes de genre (la Balançoire et Danse de villageois, peints pour le petit cabinet du roi à Versailles, 1732, Louvre).