En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adolphe Jean-Marie Mouron, dit Cassandre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Kharkov, Ukraine, 1901  – Paris 1968).

Après des séjours alternés en France et en Russie, il se fixe à Paris en 1915 et étudie la peinture chez L. Simon, puis à l'académie Julian. Très influencé par le Cubisme, l'œuvre de F. Léger puis le Purisme, il inaugure son œuvre d'affichiste en 1923 par le Bûcheron, obtient dès 1925 le grand prix de l'Affiche et voit son œuvre diffusée avec grand succès dans toute l'Europe. En 1927, il crée les réclames pour la société Dubonnet, les Galeries Lafayette et la Compagnie des chemins de fer ainsi que des alphabets pour l'imprimerie. Cofondateur, en 1930, de l'Alliance graphique avec Moyrand et Loupot, il s'y édite lui-même (Pathé, Pernod, Wagons-Lits Cook), en même temps qu'il exécute des travaux typographiques et des décors de théâtre (Amphitryon 38, de Giraudoux, 1934). Il collabore au Harper's Bazaar à New York en 1936 et délaisse l'affiche, à partir de 1938, au profit de la peinture et du décor (les Mirages, Opéra, 1947 ; Don Giovanni, Aix-en-Provence, 1949). Il fut l'un des plus grands créateurs dans le domaine de l'affiche au xxe siècle.