En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adolphe Félix Cals

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1810  – Honfleur 1880).

Fils d'ouvrier, Cals reçut une première formation de graveur, puis entra dans l'atelier de Cogniet, avec qui il se sentit peu d'affinités. Peintre des petites gens, des intérieurs paysans, des scènes de la vie quotidienne et familiale, il préfigura Millet par ses sujets. Sa manière évolua constamment. La touche lisse, un peu lourde de ses débuts acquit de la prestesse à partir de 1859, moment de sa rencontre avec le comte Doria, qui le protégea et l'accueillit dans son château d'Orrouy (Oise). Sa palette s'éclaircit et s'affina. Paysagiste de plein air, admirateur de Corot, il fut l'ami de Jongkind. Lié avec les artistes habitués des côtes normandes, il séjourna à la ferme Saint-Siméon de Honfleur (le Déjeuner à Honfleur, 1875, Orsay). Précurseur des impressionnistes, et plus précisément de Pissarro, il parut à leurs côtés dès leur première exposition, en 1874.