En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antoine-François Callet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1741  – id. 1823).

Prix de Rome (1764), il fut reçu à l'Académie (1780, le Printemps, Louvre, galerie d'Apollon). Après un séjour à Gênes (plafond du palais Spinola), il exécuta des scènes décoratives : Allégorie à la Sculpture (Dijon, musée Magnin), puis pratiqua un art antiquisant beaucoup plus lourd (Mort d'Hector, 1785, musée de Saint-Omer). Ses quatre compositions des Saisons furent tissées aux Gobelins : l'Hiver ou les Saturnales, 1783 (Louvre) ; l'Automne ou les fêtes de Bacchus, 1787 (id.) ; l'Été ou les fêtes de Cérès, 1789 (musée d'Amiens) ; le Printemps ou Hommage des dames romaines à Junon Lucine, 1791 (id.). On lui doit l'un des portraits officiels de Louis XVI (nombreux exemplaires, notamment dans les musées de Versailles, de Clermont-Ferrand, de Grenoble).