En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Antonio Burrini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Bologne 1656  – id. 1727).

Élève de Canuti, puis de Pasinelli, il se consacra surtout à la fresque. Des différents cycles décoratifs qu'il exécuta entre 1680 et 1695, le plus significatif est celui de la villa Albergati à Zola Predosa. Cette œuvre de jeunesse dénote une nette tentative de renouvellement de la peinture bolonaise, en comparaison avec le courant dominant du classicisme local. Dans ses rares œuvres de chevalet (Herminie chez les bergers, Bologne, P. N. ; Suzanne et les Vieillards, id. ; Martyre de sainte Euphémie, Ravenne, S. Eufemia), son pinceau, dense et vibrant, rappelle Véronèse, Tintoret, les jeunes Carrache, et révèle sa sympathie pour les artistes non bolonais de tendance baroque comme Luca Giordano. Il influença la peinture de G. M. Crespi. Il fut l'un des fondateurs de l'Accademia Clementina en 1709.