En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Burchfield

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Ashtabula, Ohio, 1893  – Gardenville, New York, 1967).

Il est surtout célèbre pour ses aquarelles. Il eut comme professeur de 1912 à 1916, à la Cleveland Art School, Henry G. Keller, avant de se rendre à New York, où il exposa pour la première fois en 1916 des compositions abstraites utilisant de simples motifs floraux de manière symbolique. Vers 1920, Charles Burchfield se tourna cependant vers des formules plus réalistes (il détruisit alors la majeure partie de son œuvre antérieure) et puisa son inspiration, en fervent admirateur de l'écrivain régionaliste Sherwood Anderson, dans les paysages quotidiens de l'état de l'Ohio. Tout au long de sa carrière, il représenta ses thèmes favoris, simples maisons, forêts, en les imprégnant d'une atmosphère étrange et hautement personnelle (la Maison du mystère. 1924, Chicago. Art Inst.). En rejetant ses propres compositions abstraites, Burchfield se détourna du mouvement moderniste qui s'établissait à cette époque aux États-Unis (notamment autour de Stieglitz). Son régionalisme le conduisit à des solutions originales et typiquement américaines, sans rapport avec aucun antécédent européen. Il est représenté dans la plupart des grands musées américains et à la Tate Gal. de Londres.