En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mark Brusse

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste hollandais (Alkmaar, Pays-Bas, 1937).

Installé en 1960 à Paris, Mark Brusse, par une production d'objets hétéroclites et débarrassés de tout souci formel (Maritime, 1963), sera, avec Erik Dietman et Robert Filliou, l'un des premiers diffuseurs de l'esprit Fluxus, allant jusqu'à collaborer avec le musicien John Cage. Il commence à s'intéresser, vers 1965-1967, à l'environnement créé par la juxtaposition d'œuvres au sein d'un espace. Il réalise alors une série de pièces géométriques recouvertes de laques vives, pour revenir ensuite au bois brut. Par l'utilisation de ce matériau empreint d'une tradition sentimentale, son travail se distingue de l'art minimal qui récuse toute volonté de signifier. En 1968, à la Kunsthalle de Berne, il occupe totalement une salle en y introduisant un immense cube de bois, rendant son accès impossible. Ainsi l'objet, n'ayant plus de fin en soi, témoigne d'un phénomène qui lui est extérieur. En 1977, Mark Brusse participe à l'exposition " Paris-New York " au M. N. A. M., à Paris. La Moderna Galerija de Ljubljana (Slovénic) lui a consacré une exposition en 1996. Plus récemment, ses œuvres rapprochent des matériaux composites (Endless, 1988, bronze et pierre) produisant, à l'écart de tout effet de mode, des images d'une poésie énigmatique.