En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Boze

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Martigues, Bouches-du-Rhône, 1745  – Paris 1826).

Il étudia le dessin à Marseille, à Nîmes et à Montpellier, puis se rendit à Paris, où il passa peut-être dans l'atelier de La Tour. Grâce à la protection de l'abbé de Vermont, il fut introduit à la Cour, où il semble avoir été très apprécié des souverains et des grands, dont il fit plusieurs portraits (Louis-Antoine de Bourbon, 1775, Louvre). Il trace l'effigie de diverses personnalités révolutionnaires (Robespierre, Versailles ; Marat, 1791, Paris, musée Carnavalet) et devient le portraitiste de l'Empire, puis de la Restauration. Ses fortes études psychologiques (Mirabeau, musée d'Aix-en-Provence ; pastel, cabinet des Dessins du Louvre, 1789, et dessin à Londres, Courtauld Inst.) sont parfois à l'état d'esquisses (Madame Boze, pastel, Louvre), dont l'austérité peut être tempérée par l'effet décoratif des tissus (Maréchal de Castries, Versailles).