En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christine Boumeester

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Batavia, Java, 1904  – Paris 1971).

Elle se fixe en Hollande en 1921 et obtient son diplôme de professeur de dessin en 1925. Elle vient à Paris en 1935, épouse le peintre Henri Goetz et rencontre Hans Hartung, Kandinsky, Domela et Schneider, qui ont une influence déterminante lors de son passage à l'abstraction. De fait, en 1962, elle traduira Point, ligne et surface de Kandinsky. Elle travailla toujours en étroite collaboration avec son mari, professeur à l'académie de la Grande Chaumière. L'art de C. Boumeester est tout allusion : il retrouve la fraîcheur de facture des lavis orientaux (elle pratique surtout l'aquarelle), et ses références vont au paysage traduit non plus dans ses apparences, mais au moyen d'une approche sensible qui intéressa Gaston Bachelard. L'artiste est représentée notamment à Paris (M. A. M. de la Ville et M. N. A. M.) ainsi qu'au musée de Grenoble.