En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Botticini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Florence 1446  – id. 1498).

La seule œuvre qui soit attestée par un document et qui servit de base à la reconstitution de sa personnalité est une tardive et médiocre " pala " d'autel (Tabernacle du saint sacrement), commandée en 1484 pour la cathédrale d'Empoli, mise en place en 1491, mais terminée beaucoup plus tard par le fils de l'artiste, Raffaello (auj. au musée d'Empoli). Elle met en lumière les influences successives de Verrocchio et de Pollaiolo, puis de Botticelli et de Ghirlandaio. Dans le chef-d'œuvre de Botticini, les Trois Archanges (v. 1470, Offices), les formes nettes sont imprégnées d'une lumière claire et baignent dans une atmosphère d'une douceur déjà botticellienne. Parmi les nombreuses œuvres qui lui sont attribuées, on peut considérer comme certaines la Madone avec des saints, (Paris, musée Jacquemart-André, 1471), l'Assomption peinte pour Matteo Palmieri vers 1475 (Londres, N. G.), où se déploie une large vue de Florence et Fiesole, l'Assomption (détruite, anciennement à Berlin, K. F. M.), la Madone en gloire (Louvre) et la Pala de sainte Monique (Florence, S. Spirito).