En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sandor Bortnyik

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre hongrois (Marosvasarhely 1893  – Budapest  1977).

Sandor Bortnyik, qui a effectué ses études à l'académie de Budapest, entre en contact dès 1915 avec Lajos Kassák. Il participe en 1917 au groupe Ma, ainsi qu'à la revue fondée par Kassák avec lequel il collabore aux côtés également de Bela Uitz : il y publie des gravures sur linoléum. Son art est alors très marqué par l'Expressionnisme. En 1919, à la fin de la révolution hongroise, il émigre à Vienne. Ses œuvres se situent dans l'esprit du Suprématisme : abstraites, proches de celles de Kassák et de Moholy-Nagy, elles sont intitulées Bild-architektur. En 1922, Bortnyik expose à la galerie Der Sturm, à Berlin. Il se fixe à Weimar à partir de 1922, participe au Congrès des constructivistes-dadaïstes, qui se tient dans cette ville en marge du Bauhaus : il restera à Weimar jusqu'en 1924. Sa peinture évolue à partir de 1923 dans la direction du Purisme et de Fernand Léger. Ses tableaux seront ensuite composés de plans abstraits disposés dans l'espace et montrent un usage retrouvé de la perspective ; en 1924, ils témoignent tout autant de la connaissance du Constructivisme, en particulier de l'art de Lissitsky, que du Stijl, pour constituer un espace illusionniste dans lequel évoluent des mannequins issus de la peinture métaphysique de Giorgio De Chirico.

En 1925, Bortnyik est de retour à Budapest, où il se consacre à une activité de peintre, de designer et de typographe et réalise des décors de théâtre. En 1928, il fonde l'école Mühely (l'Atelier) sur le modèle du Bauhaus, où seront notamment enseignées toutes les techniques du graphisme et de la publicité. Cette école fermera ses portes en 1938. Après la guerre, Bortnyik est professeur à l'École des arts et métiers de Budapest. De 1946 à 1956, alors qu'il est le directeur de l'École supérieure des beaux-arts, il revient à une peinture figurative plus classique.