En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carlo Bononi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Ferrare 1569  – id. 1632).

Élève du Ferrarais Bastarolo, qui mourut jeune, il se lie aux Carrache, principalement à Ludovico, dont il se sent plus proche. Doué d'un exceptionnel sens pictural, il assimila la leçon des Vénitiens et s'intéressa au naturalisme de Caravage, qu'il connut au cours d'un séjour à Rome entre 1605 et 1610. On lui doit une série de tableaux religieux d'une grande vigueur (la Vierge de Lorette et trois saints, musée de Toulouse ; les Noces de Cana et l'Ange gardien, Ferrare, P. N. ; la décoration de S. Maria in Vado, à Ferrare ; Saint Louis de Toulouse conjurant la peste, Vienne, K. M.). Se distinguant des Bolonais par une plus grande liberté d'esprit, il conserva toujours une certaine fantaisie romanesque typiquement ferraraise, sans jamais céder à la tendance dominante représentée en Émilie, apr. 1620, par Guido Reni et ses nombreux disciples.