En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

David Bomberg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Birmingham 1890  – Londres 1957).

Fils d'un émigré d'origine polonaise, Bomberg commença par être apprenti lithographe (1905), puis suivit les cours du soir de la Westminster School of Art sous la direction de Sickert (1908-1910) et étudia finalement à la Slade School de Londres (1911-1913). Il se rendit à Paris en 1913 et, de cette date à 1915, il fut l'un des acteurs de l'avant-garde anglaise en participant au Vorticisme aux côtés de Wyndham Lewis et d'Edward Wadsworth ; membre fondateur du London Group (1913), il participa à la Vorticist Exhibition de juin 1915. Ses œuvres reflètent l'influence du Cubisme et du Futurisme : elles s'en dégagent toutefois par leur composition fondée sur un quadrillage systématique de la surface, un jeu réduit de formes et un petit nombre de couleurs vives (The Mud Bath, 1914, Londres, Tate Gal.).

Bomberg abandonna par la suite ses recherches expérimentales et peignit des paysages, des personnages, des natures mortes réalistes, exécutés en pleine pâte et directement d'après le motif. Il vécut à Londres et fit de longs séjours en Palestine, à Chypre, en Cornouailles et en Espagne. Il exerça une grande influence par son enseignement et forma avec ses étudiants, en 1947, le Borough Group, auquel succéda, en 1953, le Borough Bottega. Il est représenté à la Tate Gal. de Londres (Ju-Jitsu, 1913 ; Barques, 1919 ; Liliane, 1932 ; Fleurs, 1943) ainsi qu'à la N. G. d'Ottawa.