En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ilya Bolotowsky

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Saint-Pétersbourg 1907  – New York 1981).

Bolotowsky, arrivé aux États-Unis en 1923, devient citoyen américain en 1929. Il étudie à la National Academy of Design de New York de 1924 à 1930. Son art est alors influencé par celui de Picasso, de Arp et de Miró. Il effectue un voyage en Europe en 1932 et reviendra marqué par la peinture abstraite géométrique, en particulier par l'art de Jean Hélion, qu'il retrouvera aux États-Unis. Bolotowsky réalise ensuite des peintures murales pour le W. P. A. Federal Art Project, (Williomsburg Mural, 1936 New York, Brocklyn Museum). Il sera membre fondateur des American Abstract Artists (A. A. A.). Ses tableaux, qui sont de plus en plus constructivistes, utilisent une grille qu'il emprunte au Néoplasticisme mais qui est très largement déformée (Blue Diamond, 1940-41). Bolotowsky enseigne au Black Mountain College, à la suite de Josef Albers. À la fin des années 40 et jusqu'à sa disparition, il réalisera des tableaux, tantôt dans un format carré présenté ou non en losange (Scarlet Diamond, 1969, Buffalo, Albright-Knox Art Gallery), tantôt dans un format rond (Small White Tondo, 1960, Yale University), des compositions strictement néoplastiques utilisant les couleurs primaires (Doric Diamond, 1951, id.). Il a également conçu des sculptures qui sont des colonnes de section carrée, peintes sur leurs quatre faces. Une rétrospective de son œuvre a été organisée au Guggenheim Museum de New York en 1974.