En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Félix de Boeck

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre belge (Drogenbos 1898-id. 1995).

Après des études d'histoire de l'art à l'université de Bruxelles, Félix de Boeck commence la peinture dans un style pointilliste, puis se rapproche de l'Expressionnisme, en étant lié avec Frits Van den Berghe. Il devient abstrait dès 1920, ses tableaux jouant de formes, de couleurs et de lignes disposées dans le plan : Composition (1920) montre un arrangement de registres parallèles horizontaux à l'intérieur desquels un signe noir composé de lignes horizontales et verticales crée un accent particulier. L'abstraction géométrique de Félix de Boeck est particulièrement originale dans ses composi tions, son harmonie colorée et peut être rapprochée, dans sa poésie, de l'univers d'un Paul Klee. De Boeck collabore à la revue 7 Arts, ainsi qu'à Het Overzicht. Passé 1930, de Boeck sera de nouveau figuratif : il réalisera des tableaux allégoriques ainsi que des portraits qui témoignent de son attachement à l'art symboliste. Il est représenté dans les musées belges ainsi qu'au musée de Grenoble.