En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

George Caleb Bingham

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Augusta County, Virginie, 1811  – Kansas City, Missouri, 1879).

À la fois peintre de genre et homme politique, il joua un rôle équivalent à celui de Mount pour l'ouest des États-Unis, représentant dans ses œuvres la vie sur les bords du Mississippi, le monde de Mark Twain et de Tom Sawyer. Il grandit à Franklin, sur les bords du Mississippi, et fut autodidacte en peinture, recevant néanmoins les conseils du portraitiste Chester Harding (1792-1866). D'abord portraitiste ambulant (1833-34), il alla à Philadelphie fréquenter la Pennsylvania Academy en 1837 et subit l'influence de Sully et de Neagle. Il commença à peindre des scènes de genre représentant la vie des bateliers sur le grand fleuve et les exposa à la National Academy of Design de New York. Les achats de l'American Art Union lui permirent de se consacrer presque exclusivement à la peinture de genre. Bingham lui vendit son chef-d'œuvre, Chasseurs de fourrures descendant le Missouri (v. 1845, Metropolitan Museum) et, en 1848, The Jolly Flat Boat Men (1846, coll. part.), gravé à plus de 10 000 exemplaires. Comme la Pêche à l'anguille au harpon à Setauket de Mount (Cooperstown, New York, New York State Historical Association), les Chasseurs de fourrures descendant le Missouri illustrent un moment typique de la vie locale ; le tableau a pour sujet la chasse et comporte un personnage assez âgé, un jeune homme et un animal domestique ; les reflets sur l'eau jouent un rôle important et ferment la composition. Ces représentations de meneurs de radeaux (Joueurs de cartes, 1847, Saint Louis, City Art Museum), de mariniers sur leurs barques à fond plat, de la conquête de l'Ouest (l'Expédition de Daniel Boone dans l'Ouest, v. 1851-52, Saint Louis, Washington University) et de la vie démocratique, à laquelle Bingham était intéressé directement, ayant été élu à la Chambre des représentants du Missouri en 1848 (l'Élection du comté, 1852, Saint Louis, City Art Museum), devinrent très célèbres grâce aux gravures diffusées par l'American Art Union. Bingham y exprime avec une tranquille autorité plastique un sentiment poétique original et pénétrant.

De 1856 à 1859, l'artiste fit un séjour en Europe, à Paris d'abord, puis surtout à Düsseldorf ; ses contacts avec le peintre germano-américain Emmanuel Leutze et avec le style de Düsseldorf confirmèrent ses tendances personnelles. Il exécuta surtout à son retour des portraits officiels, dont ceux des présidents Jackson et Clay, qui furent détruits dans l'incendie du Capitole en 1911. Bingham fit partie, à partir de 1862, de la haute administration du Missouri, et cette activité s'exerça au détriment de sa production artistique ; ses derniers tableaux de genre reflètent le goût de l'époque victorienne tardive. La plus grande partie de son œuvre, qui couvre seulement une quinzaine d'années, constitue un jalon important dans la peinture américaine, car elle associe, à des schémas de composition et à des attitudes classicisantes, le goût de la réalité américaine et des recherches d'atmosphère contemporaines de celles de l'Europe. Bingham est représenté surtout au City Art Museum de Saint Louis, à la Missouri Historical Society ainsi qu'à Detroit (Inst. of Art : les Joueurs d'échecs, 1850 ; le Retour du trappeur, 1851), à Kansas City, à Hartford (Wadsworth Atheneum : l'Orage), à Boston (M. F. A.), à Cincinnati (Art Museum : la Loi martiale) et à New York (Metropolitan Museum et Brooklyn Museum [Shooting for the Beef, 1850]). La Nat. Gal. de Washington a organisé en 1990 une rétrospective de son œuvre.