En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joachim Beuckelaer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand (Anvers v.  1530  – id.  1573).

En 1560, il est inscrit comme maître à Anvers. D'après les quelques renseignements fournis par Van Mander, il semblerait que sa vie ait été misérable ; en fait il n'en est rien et son succès ne s'est jamais démenti. Dans ses œuvres signées et datées qui, au nombre d'une quarantaine, s'échelonnent entre 1561 et 1573/74, il adopte presque toujours un style apparemment semblable à celui de P. Aertsen, dont il est le neveu et l'élève, lui empruntant motifs et formes : Marchands de volailles (1564, Bruxelles, M. R. B. A.), Christ chez Marthe et Marie (1565, Stockholm, Nm), Intérieur de cuisine (1566, Louvre), Paysans au marché (1567, Vienne, K. M.). À la fin de sa vie, cependant, il aborde des thèmes nouveaux, comme celui du Marché aux poissons (tableaux au musée de Strasbourg, à Munich, Alte Pin., à Stockholm, Nm), et, dans certaines de ses compositions, il tend à nuancer davantage ses teintes et à donner encore plus de place qu'Aertsen aux étalages de victuailles du premier plan, préparant ainsi l'autonomie de la nature morte. Sur le plan iconographique, les différences entre Aertsen et lui sont sensibles. Alors que l'un, Aertsen, demeure très maniériste dans ses réalisations, mêlant nature morte et vie du Christ d'une manière quasiment inextricable, l'autre, Beuckelaer, annonce clairement le xviie siècle. Ses œuvres, où le thème religieux n'est plus qu'un prétexte, sont l'occasion de subtiles allégories moralisantes, sur le thème général des vices et des péchés, qui doivent se lire au travers des légumes et des fruits utilisés et par l'intermédiaire de proverbes ; mais l'on peut se contenter comme au xviie siècle, de n'y voir que de pures natures mortes.