En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Bettencourt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste français (Saint-Maurice-d'Ételan, Seine-Maritime, 1917-Stigny, Yonne, 2006).

Son œuvre plastique s'accompagne d'une œuvre poétique nourrie de ses nombreux voyages. Il a publié des textes de ses poètes et écrivains préférés (Artaud, Béalu, Paulhan, Michaux). Son intérêt pour les relations entre la littérature et la psychologie, la mythologie et l'inconscient personnel se manifeste par la réalisation de compositions de matériaux insolites issus du quotidien, illustrant d'une manière à la fois naïve et hiératique, des scènes de viol, d'enlèvements, dans des décors de villes antiques ou de cataclysme (Présence occulte, 1967). Il a retenu l'attention des surréalistes et de Dubuffet en raison du caractère hallucinatoire et brut de son travail. Un ouvrage, Hauts-Reliefs (1971, Paris), écrit par l'artiste, détaille avec précision les divers thèmes abordés : arbres, montagnes, murs, personnages géométriques, bouddhas, couples, mères, solitaires, personnages volants. Son œuvre plastique a été révélé par René Drouin (1956 et 1961). Par la suite, il a été présenté chez Daniel Cordier (1963), à la gal. Arditti (1967-1970), au M. A. I. de Saint-Étienne (1983) et au Centre d'art contemporain de Tanlay en 1991. L'artiste est représenté au M. N. A. M. de Paris et au musée de Grenoble.