En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bartolomé Bermejo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (documenté de 1468 à 1495).

La carrière de ce peintre nomade, restée longtemps énigmatique, a pu être précisée grâce à la découverte de nouveaux documents et aux études menées depuis 1963 par J. Brown, E. Young et J. Berg Sobré. D'après la signature de la Pietà de la cathédrale de Barcelone, Bermejo serait né à Cordoue et vraisemblablement vers 1440. Mais ses premières œuvres témoignent d'une connaissance précise de l'art tel qu'il était pratiqué à Gand et à Bruges : la Dormition de la Vierge (Berlin) présente des similitudes iconographiques avec un tableau de même sujet peint par Petrus Christus, et le Saint Michel (Londres, N. G.) signé " Bartolomeus Rubeus " exécuté en 1468, pour l'église de Tous (Valence), rappelle l'archange du retable de Beaune de Van der Weyden et celui de Memling à Gdańsk pour les reflets sur l'armure. De cette première époque valencienne datent également la Vierge allaitant (musée de Valence), le Christ mort soutenu par deux anges (coll. Mateu de Barcelone), 4 panneaux relatant des épisodes de la vie du Christ (coll. Amatller et M. A. C. de Barcelone). Puis il travaille en Aragon ; pour l'église de Daroca, il peint le Retable de santa Engracia (Gardner Museum de Boston, musées de Daroca, de Bilbao et de San Diego, Calif.) et, entre 1474 et 1477, Saint Dominique de Silos (Prado), grandiose figure solennelle, hiératique et ruisselante d'or, d'une majesté paisible rarement égalée. Entre 1481 et 1486, il est de nouveau à Valence où le marchand gênois Francesco della Chiesa lui commande le triptyque de la Vierge de Montserrat pour la cathédrale d'Acqui Terme (Italie). Il peint le panneau central et les Osona terminèrent les volets. À partir de 1486, il est à Barcelone et participe avec Jaime Huguet au concours pour les portes d'orgue de Santa Maria del Mar. Pour la cathédrale, il exécute la Pietà avec saint Jérôme et le chanoine Desplà, signée et datée 1490, œuvre puissante, profondément originale par la vigueur expressive des figures et le traitement fantastique du paysage ; ensuite il trace le carton pour la verrière de la chapelle du baptistère représentant le Noli me tangere, exécuté par Fontanet entre 1493 et 1495. On lui attribue plusieurs panneaux aujourd'hui isolés : Saint-Jean-Baptiste dans un paysage (musée de Séville), Saint Damien (musée de Lisbonne), Saint Isidore (Art Institute de Chicago). L'influence de Bermejo fut prépondérante sur les peintres de la Couronne d'Aragon dans la seconde moitié du xve siècle.