En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henryk Berlewi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre polonais (Varsovie 1894  – Paris 1967).

Il étudia à l'École des beaux-arts de Varsovie (1906-1909), à celle d'Anvers (1909-10) et à celle de Paris (1911-12). Lié avec le groupe d'artistes Blok, il est l'un des précurseurs de l'Art abstrait en Pologne. Sa Nature morte aux bouteilles (1922, musées de Berlin) a été son premier tableau annonçant sa rupture avec l'Art figuratif. En 1922, il fit à Berlin la connaissance de Lissitsky, de Van Doesburg et de Richter. Sous l'influence des constructivistes russes et des néo-plasticiens hollandais, il interpréta d'une façon personnelle la peinture abstraite, qu'il voulait rapprocher de la mécanique. C'est sous le titre de Mechano-Faktura qu'en 1924 il publie à Varsovie une plaquette-manifeste qui accompagne sa première exposition d'œuvres abstraites, inspirées par des formes géométriques et par celles de la machine et qu'il présente volontairement dans un garage. La même année, la Mechano-Faktura, publiée en allemand dans la revue Der Sturm, accompagnait l'exposition de Berlewi à la galerie du même nom à Berlin. Entre 1947 et 1956, Berlewi énonce la théorie de la " réintégration de l'objet " (Fantôme de lady Macbeth), mais, dès 1957, il reprend ses expériences dans un style à la fois construit et lyrique. En 1961, il a fondé à Paris les Archives de l'Art abstrait de l'avant-garde internationale. Il vivra en France de 1928 à sa mort.