En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pietro Benvenuti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Arezzo 1769  –Florence 1844).

Après un an d'études à l'Académie de Florence (1781), où il connut Carstens, il séjourna à Rome de 1782 à 1804. Pendant cette période, sans doute la meilleure de sa production, il exécuta de nombreuses toiles témoignant d'une sensibilité d'abord séduite par les forts effets de clair-obscur et le luminisme de la peinture du seicento : Martyre de saint Donat (1794, cathédrale d'Arezzo). Il se rallia ensuite aux principes du Néo-Classicisme avec des résultats parfois heureux par l'harmonie du dessin et la pureté des tons clairs et froids : Triomphe de Judith (1803, cathédrale d'Arezzo). Il fut nommé en 1803 professeur à l'Accademia de Florence, dont il prit la direction en 1807. Ce fut l'époque des grandes compositions en l'honneur de Napoléon et des vastes entreprises décoratives très appréciées de son temps : Salon d'Hercule du palais Pitti (1829) ; fresques à S. Lorenzo, Florence ; décoration du théâtre del Pavone, Pérouse. Il fit également de nombreux portraits : Portrait d'Elisa Baciocchi et de sa cour (v. 1813, Versailles).