En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ramón Bayeu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Saragosse 1746  –Aranjuez 1793).

Comme son frère aîné, il étudia à Saragosse dans les ateliers de Merclein et de Luzán. Lorsque Francisco commença à travailler à Madrid avec Mengs (1763), il fit venir Ramón, qui entra à l'Académie de San Fernando, dont il devait obtenir le premier prix en 1766, devant Goya. Sa carrière, prometteuse au départ mais finalement assez terne — il ne fut nommé peintre du Palais qu'en 1791 — suivit, dans l'ombre de son frère, deux directions. D'une part, il l'assista fréquemment, dès 1766, au Palais royal de Madrid puis, en 1781, sur le chantier du Pilar à Saragosse, où il remplaça Goya et décora deux coupoles, Regina Virginum et Virgina Confessorum, Regina Patriarcharum, travaillant aussi avec Goya en 1787, avec trois toiles pour Santa Ana de Valladolid (in situ) puis à Valdemoro (1790). D'autre part, et c'est l'aspect le plus caractéristique de son talent, il se spécialisa dans la réalisation de cartons de tapisserie pour la manufacture Santa Barbara, où il travaillait dès 1765. Avec Goya, Castillo et d'autres, il produisit plus de cent cartons dans les années 1776-1780 et, comme son beau-frère, fut nommé peintre officiel de la manufacture en 1786. À partir d'esquisses conçues par lui (Treize Esquisses montées ensemble, Prado) ou par son frère (El Paseo de Las Delicias, carton au Musée municipal, Madrid), il réalisa des œuvres vives, lumineuses où l'atmosphère joue un grand rôle (la Cuisine, Real Fabrica de Tapices, Majos dansant, Instituto Valencia de Don Juan, Madrid). Il fit aussi un certain nombre de peintures religieuses dont 6 toiles commandées par Charles III pour l'église de Tres Casas (1786, près Ségovie) et pratiqua la gravure chalcographique.